Reconnaissance en maladie professionnelle de troubles psychiques : une affaire de sous


Alors que l’employeur doit “protéger la santé physique et mentale des salariés” (A. L4121 du CT) depuis 1989, on ne reconnait toujours pas les conséquences des manques de prévention. Certains troubles sont reconnus en accident du travail comme la dépression réactionnelle, compte tenu que l’on peut identifier le déclencheur. En revanche, le burn-out, maladie non classifiée mais pourtant identifiée, ne fait l’objet d’aucune reconnaissance en AT ou en MP. Comment un salarié, qui a mal à cause du travail, peut-il se reconstruire ?

#accidentdutravaildépressionréactionnelle

Suivez-nous
  • Facebook Clean
  • google 2.png
A la une
Posts récents
Par Tags